Pour Noël, offrez une lettre !

image réalisation

Au cours de ma petite carrière, j’ai souvent été amenée à rédiger pour autrui des lettres en tout genre : lettres de condoléances, de félicitations, de motivation, de réclamation, de colère et même… d’amour (mes préférées, cela va sans dire).

Dans ma vie personnelle aussi, je me sers volontiers de ce média pour m’exprimer.  L’oral n’est pas mon fort : je suis rapidement envahie par l’émotion et j’éprouve toujours des difficultés à arriver au bout du message que je souhaite délivrer.  Je suis comme ça.  Malgré tous mes efforts et un important travail sur moi-même, je reste cette petite chose qui pleure lorsque son cœur parle, même (et surtout) s’il veut exprimer l’amour ou la gratitude…  J’en suis arrivée à accepter le fait qu’il y a des choses qu’on ne peut pas changer.  Et à développer des stratégies

Donc, pour les gens comme moi, la lettre est une bénédiction.  Nous avons le temps de bien choisir et peser nos mots, de donner une structure claire à nos idées, de vérifier qu’on a bien dit tout ce qu’on avait à dire, de laisser reposer notre texte et de le reprendre plus tard.

Mais les bénéfices ne concernent pas uniquement l’émetteur du message.  Pour le destinataire, les avantages sont nombreux également.  Contrairement à ce qui se passe lors d’une conversation, les sentiments que votre lecteur éprouvera auront le temps de s’apaiser avant qu’il ne formule une réponse.  Et surtout, il pourra relire vos mots, quand bon lui semblera.  Et si la lettre est un message d’amour ou d’amitié, son plaisir traversera le temps et les modes.  Il pourra y revenir, même des années plus tard.  Et lui aussi, de son côté, s’il souhaite vous répondre, il pourra choisir et peser ses mots.

Il n’est absolument pas nécessaire d’avoir « une bonne raison » pour écrire une lettre.  Ni d’en attendre l’occasion.  Nous devrions tous, quelquefois, prendre notre plume (numérique ou pas) et envoyer des mots doux à ceux que nous aimons.  Parfois nous y pensons mais nous repoussons toujours le projet.  Parfois aussi, un jour, il est trop tard…

Le temps de l’écriture est déjà un temps que nous passons avec notre correspondant.  Si nous sommes trop pudiques pour dire tout haut le bien que nous pensons des gens que nous aimons, alors écrivons-leur.  Comme ça, sans raison ni anniversaire.  Ceci dit, Noël peut constituer un bon prétexte.  Surtout dans les familles où règnent certaines « consignes » pour les cadeaux.  Si le challenge constitue à offrir un cadeau zéro déchet, durable, fait maison et personnel…  je vous propose ici une jolie solution – et mon aide si vous en avez besoin.